Alger interdit la restitution des biens des Pieds-Noirs

Le président Bouteflika et ses amis sont visiblement très irrités. Pensez donc, ils doivent supporter la revendication lancinante de Pieds-Noirs qui ont engagé ces dernières années, des actions devant les tribunaux pour que leur soient restitués les biens volés par les caciques du FLN.

Aussi, la loi de finances algérienne vient de mettre un terme définitif à ces revendications, en déclarant nulle toute transaction opérée par les propriétaires initiaux et dont la propriété a été dévolue à l’Etat, consécutivement à des mesures de nationalisation, d’étatisation ou d’abandon par leurs propriétaires. On se rassure donc, l’Algérie n’aura pas d’indemnisations à effectuer et pourra consacrer tous ses moyens financiers au bien-être du peuple.

Vous souhaitez participer ?

La plupart de nos articles sont issus de notre Revue trimestrielle l'Algérianiste, cependant le Centre de Documentation des Français d'Algérie et le réseau des associations du Cercle algérianiste enrichit en permanence ce fonds grâce à vos Dons & Legs, réactions et participations.