Bisbilles au MRAP et à la Ligue des Droits de l’Homme

 

La Ligue des Droits de l’Homme et le MRAP, associations proches de l’extrême gauche toujours promptes à dénoncer les méfaits de la colonisation mais à faire silence ou à excuser les crimes du FLN, sont bien connus pour être des adversaires acharnés de la communauté pied-noire. En témoigne, ainsi, leur volonté de nous interdire d’ériger, à Perpignan, un Mur en hommage aux milliers de Français d’Algérie disparus, assassinés par le FLN qui ont sans doute le tort d’être de mauvaises victimes pour ces officines « droits de l’hommiste » à géométrie variable. Il semble, cependant, que leur intolérance ait pour conséquence de provoquer quelques turbulences jusque dans leurs rangs. Ainsi, deux membres du Comité central de la Ligue des Droits de l’Homme, MM. Spire et Porin, ont vivement critiqué la culture de la repentance postcoloniale de la LDH, dans un article du Monde de novembre 2006. Les intéressés ont souligné, entre autre, que la Ligue des Droits de l’Homme avait une fâcheuse tendance à oublier les populations civiles israéliennes victimes des bombardements ou à se taire devant les discours négationnistes et antisémites du président iranien. Quant à l’affaire Redeker, la Ligue avait même qualifié les idées du philosophe de « nauséabondes ». Elle aurait donc perdu, pour les auteurs de cet article, sa légitimité d’autorité morale de la République. Encore eut-il fallu qu’elle en ait eu une un jour…

Quant au MRAP, association qui relaie traditionnellement les thèses du FLN en France, là encore, l’ambiance ne semble pas apaisée, puisqu’un tiers des membres de son conseil d’administration a demandé à son président, compagnon de route du parti communiste, Mouloud Aounit, de cesser d’inféoder le MRAP à cette formation politique et d’en tirer les conséquences qui s’imposent. Pour nous, en tout cas, avec ou sans Mouloud Aounit, le MRAP est une association qui continue de nier le drame de milliers de Pieds-Noirs assassinés sauvagement.

Vous souhaitez participer ?

La plupart de nos articles sont issus de notre Revue trimestrielle l'Algérianiste, cependant le Centre de Documentation des Français d'Algérie et le réseau des associations du Cercle algérianiste enrichit en permanence ce fonds grâce à vos Dons & Legs, réactions et participations.