Un nouveau secrétaire d’État aux Anciens Combattants partisan du 19 mars 

 

Pour succéder à Hamlaoui Mekachera en qualité de secrétaire d’État aux Anciens Combattants, le président de la République a choisi Alain Marleix.

Âgé de 61 ans, le député du Cantal a commencé sa carrière de journaliste en dirigeant le service politique du quotidien gaulliste La Nation entre 1968 et 1976, avant de se lancer dans la politique.
Proche de Charles Pasqua, puis de Jacques Chirac, il se rallie à Nicolas Sarkozy qui le nomme secrétaire général de l’UMP en charge des élections à la fin de l’année 2004. Il joue un rôle déterminant dans le choix des investitures aux législatives. Mais M. Marleix a su également se faire remarquer en déposant, le 10 avril 2003, une proposition de loi tendant à reconnaître le 19 mars comme « Journée nationale du Souvenir à la mémoire des soldats français morts en Algérie et des victimes civiles de ce conflit ».
Selon Alain Marleix, « le cessez-le-feu du 19 mars 1962 marque l’arrêt officiel de cette guerre. Il cristallise la mémoire de l’événement. Au-delà des Anciens Combattants d’Algérie, la date du 19 mars appartient à tous les Français, à notre histoire, et plus généralement à tous ceux qui se battent pour la paix ». Cette prise de position n’a pas manqué bien évidemment de recueillir les satisfactions de la FNACA. Certes, le nouveau secrétaire d’État devra mettre dans sa poche ses convictions personnelles, et adopter la position officielle qui demeure pour l’instant, celle d’une seule journée de commémoration : le 5 décembre. Quoi qu’il en soit, Alain Marleix et ses déclarations seront particulièrement observés par le monde combattant, mais aussi par l’ensemble des rapatriés. D’ores et déjà, le président national du Cercle algérianiste, Thierry Rolando, a tenu à faire savoir au nouveau secrétaire d’État que la date du 19 mars ne saurait être acceptée.

Vous souhaitez participer ?

La plupart de nos articles sont issus de notre Revue trimestrielle l'Algérianiste, cependant le Centre de Documentation des Français d'Algérie et le réseau des associations du Cercle algérianiste enrichit en permanence ce fonds grâce à vos Dons & Legs, réactions et participations.